Le Guillain Barré en bref

Le Guillain Barré en bref

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) ou syndrome de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique.

Ce n’est ni une maladie contagieuse, ni héréditaire, qui peut survenir à n’importe quel moment de la vie et qui se manifeste par des symptômes de sévérité très variable d’une personne à l’autre.

La maladie est caractérisée par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souvent au niveau des jambes et remontant parfois jusqu’à atteindre les muscles de la respiration puis les nerfs de la tête et du cou.

Le syndrome de Guillain-Barré est généralement décrit en 3 phases :
1. La première phase dure moins de 1 mois. Elle se caractérise par l’apparition de la paralysie.
2. La deuxième phase se caractérise par la persistance des symptômes sur une longue période, parfois de plusieurs mois.
3. La troisième phase, allant de plusieurs semaines à plusieurs mois, se singularise par une disparition progressive des signes et une récupération.

85 % des patients environ ont une récupération complète ou presque.
Dans la majorité des cas, les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques au bout de 6 à 12 mois. Il est aussi appelé polyradiculonévrite aiguë inflammatoire, ou encore polyradiculonévrite aiguë post-infectieuse car il survient souvent après une infection.

 

Pour aller plus loin…

Qu’est ce que le Syndrome de Guillain Barré ?

Le syndrome de Guillain Barré (SGB), aussi appelé polyradiculonévrite démyélinisante inflammatoire aiguë, est caractérisé par sa rapidité d’évolution, la paralysie pouvant être totale en moins de 24 heures. Les patients ressentent des picotements aux extrémités et des douleurs importantes. Les causes spécifiques de cette maladie ne sont pas connues, mais des recherches indiquent que les nerfs de la personne atteinte du syndrome de Guillain et Barré sont attaqués par le système de défense du corps contre la maladie (anticorps et globules blancs), provoquant la détérioration des nerfs. Le patient est même souvent placé sous assistance respiratoire et surveillance particulière pour des problèmes comme battements anormaux du cœur, infections ou bien encore trop forte ou trop basse pression du sang. La plupart des patients, cependant, recouvrent la majorité de leurs capacités au bout de quelques mois et certains se retrouvent avec seulement quelques problèmes mineurs. La maladie n’est mortelle que dans 5% des cas, mais 10 % des patients risquent de présenter des séquelles motrices graves qui vont nécessiter une aide (par exemple besoin d’une canne pour marcher) et seulement 50% vont récupérer une force musculaire normale un an après le début de la maladie.

Qui peut être affecté par ce virus ?

Le syndrome de Guillain-Barré peut affecter n’importe qui, peut survenir à n’importe quel âge et les deux sexes peuvent en être victime de façon égale. Cependant, les enfants de moins de cinq ans sont très rarement atteints. Le syndrome est rare et n’affecte chaque année deux personnes sur cent mille en France. En principe, le syndrome apparaît quelques jours ou quelques semaines après que le patient ait eu les symptômes d’une infection virale respiratoire ou intestinale. Parfois, une intervention chirurgicale, une grossesse ou une vaccination peuvent être à l’origine de la maladie. Quand le syndrome est précédé d’une infection virale, il est possible que le virus ait changé la nature des cellules dans le système nerveux, que le système immunitaire traite comme des cellules étrangères.

Evolutions du Syndrome de Guillain Barré

Le syndrome de Guillain-Barré peut entraîner un grand « désordre » en raison de son apparition soudaine et imprévue. Mais au contraire, la récupération n’est pas nécessairement rapide. Les premiers symptômes de cette maladie sont des degrés variables de faiblesse et de picotements dans les bras et les jambes. Les patients atteignent ensuite le point culminant de leur faiblesse ou paralysie quelques jours ou quelques semaines après l’apparition des premiers symptômes. Ces symptômes se stabilisent ensuite à ce stade pour une période de quelques jours, semaines ou parfois même années. La période de récupération peut être aussi courte que quelques semaines ou aussi longue que quelques années.

Des problèmes psychologiques dus à la maladie

Les patients du syndrome de Guillain-Barré ne doivent cependant pas seulement faire face à des difficultés physiques, mais également à des périodes émotionnelles pénibles. Il est extrêmement difficile pour les patients de s’adapter à cette si soudaine paralysie et à cette dépendance des autres qui doivent alors les aider dans leur vie quotidienne. Certains patients ont même besoin de consultations psychologiques pour les aider à s’adapter.